arithmétique


arithmétique

1. arithmétique [ aritmetik ] adj.
• 1370 arismétique; lat. arithmeticus 2. arithmétique
1Relatif à l'arithmétique, fondé sur la science des nombres rationnels. Calcul arithmétique. Appareil, instrument, machine arithmétique. arithmographe, arithmomètre. Opérations arithmétiques. addition, division, multiplication, soustraction. Nombres arithmétiques : nombres entiers naturels (formant l'ensemble N). Moyenne arithmétique de n nombres : somme de ces nombres divisée par n. — Rapport arithmétique de deux quantités : différence entre ces deux quantités. Progression ou suite arithmétique (opposé à progression géométrique) : série de termes dont l'un procède du précédent par addition d'un nombre constant ( raison) . 1, 4, 7, 10, 13... est une progression arithmétique de raison 3.
2Fam. et vieilli C'est arithmétique : c'est prouvé par les nombres; par ext. c'est logique. ⇒ mathématique.
arithmétique 2. arithmétique [ aritmetik ] n. f.
• 1156; lat. arithmetica, gr. arithmêtikê, de arithmos « nombre »
1Partie de la mathématique qui étudie les propriétés et les relations élémentaires sur les ensembles des entiers (naturels et relatifs) et des nombres rationnels.
Pratique des calculs relatifs à cette science ( algorithme; 1. calcul, opération). Arithmétique formelle ou théorie des nombres : théorie logique destinée à formaliser l'arithmétique élémentaire en utilisant d'autres branches de la mathématique (théorie des ensembles, théorie des groupes, géométrie algébrique, analyse). ⇒ nombre; transfini.
Art de calculer. 1. calcul. Être meilleur en arithmétique qu'en algèbre.
2Livre qui en traite. Acheter une arithmétique. Adv. ARITHMÉTIQUEMENT , 1538 .

arithmétique nom féminin (latin arithmetica) Étude des propriétés de l'ensemble des nombres rationnels. Littéraire. Manière de calculer, de faire des hypothèses ; supputation. ● arithmétique adjectif Qui relève de l'arithmétique. ● arithmétique (expressions) adjectif C'est arithmétique, c'est sûr, évident. Unité arithmétique, partie de l'unité centrale de traitement d'un ordinateur dans laquelle sont effectuées les opérations arithmétiques. Unité arithmétique et logique, partie de l'unité centrale de traitement d'un ordinateur dans laquelle sont effectuées les opérations arithmétiques et logiques. Moyenne arithmétique de n nombres, quotient par n de la somme de ces n nombres. Progression arithmétique, suite extraite d'une suite arithmétique, relative à un intervalle fini. Suite arithmétique, suite réelle telle que la différence de deux éléments consécutifs de la suite est constante. Machine arithmétique, instrument avec lequel on peut exécuter mécaniquement les principales opérations de l'arithmétique. (La première machine arithmétique est la machine de Pascal.)

arithmétique
n. f. et adj.
rI./r n. f. Partie des mathématiques consacrée à l'étude des nombres entiers et des nombres rationnels. L'arithmétique fait auj. partie de l'algèbre. (V. algèbre et nombre.)
rII./r adj.
d1./d Qui repose sur les nombres.
d2./d Qui concerne l'arithmétique et ses règles.

⇒ARITHMÉTIQUE, subst. masc. et adj.
MATHÉMATIQUES
A.— Subst. fém.
1. Science qui a pour objet l'étude de la formation des nombres, de leurs propriétés et des rapports qui existent entre eux (théorie des opérations; les quatre opérations de l'arithmétique :addition, soustraction, multiplication, division).
SYNT. Arithmétique décimale, arithmétique binaire, arithmétique universelle (employé comme synon. d'algèbre par Newton).
2. Art de calculer, d'effectuer des opérations; parfois, p. ext., synon. de calcul.
Arithmétique (scolaire). Arithmétique élémentaire enseignée dans les écoles, les lycées :
1. Depuis six semaines que nous allons au collège de Louis-Le-Grand, nous avons repassé toute l'arithmétique, et toutes les fois que nous avons été appelés au tableau, nous avons eu les numéros les plus élevés, tels que 15, 16, 17 et 18; nous avons eu, dans les compositions, les 3e et 4e places, quoique, pour la géométrie, nous nous trouvions les plus faibles de la classe; ...
HUGO, Correspondance, 1816, p. 296.
Arithmétique (commerciale) :
2. — Reste avec moi, lui dit Fouqué, je vois que tu connais M de Rênal, M Valenod, le sous-préfet Maugiron, le curé Chélan; tu as compris les finesses du caractère de ces gens-là; te voilà en état de paraître aux adjudications. Tu sais l'arithmétique mieux que moi, tu tiendras mes comptes. Je gagne gros dans mon commerce.
STENDHAL, Le Rouge et le Noir, 1830, p. 73.
P. méton. Une arithmétique. Un livre d'arithmétique, un traité d'arithmétique :
3. La malle était pleine jusqu'au bord des cahiers et des livres de Sainte-Agathe. Arithmétiques, littératures, cahiers de problèmes, que sais-je? ... Avec attendrissement plutôt que par curiosité, je me mis à fouiller dans tout cela, relisant les dictées que je savais encore par cœur, tant de fois nous les avions recopiées!
ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 328.
P. anal. Tout ce qui relève du calcul, qui utilise les nombres :
4. Des gens qui auraient moins de voix que d'autres seraient élus à leur place! Dans toute cette arithmétique électorale, les braves gens se perdraient, avec le panachage et tutti quanti.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 209.
Vx. Arithmétique politique. ,,Nom donné au début du XVIIIe siècle par William Petty au travail de dépouillement et de synthèse de données numériques relatives à des statistiques...`` (ROMEUF t. 1 1956) :
5. L'inexactitude des rapports auxquels on est obligé d'avoir recours, la défiance inquiète de certains gouvernemens, et même des particuliers, la mauvaise volonté, l'insouciance, opposent des obstacles souvent insurmontables aux soins qu'on prend pour recueillir des particularités exactes; et, parvint-on à les avoir, elles ne seraient vraies qu'un instant; aussi Smith avoue-t-il qu'il n'ajoute pas grand'foi à l'arithmétique politique, qui n'est autre chose que le rapprochement de plusieurs données de statistique.
SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 6.
P. compar., littér. Tout ce qui rappelle le calcul (estimation (au fig.), bilan (au fig.), logique rigoureuse...) :
6. J'ai vu beaucoup d'individus; j'ai visité quelques nations... Je revois maintenant quelques centaines de visages, deux ou trois grands spectacles, et peut-être la substance de vingt livres. Je n'ai pas retenu le meilleur ni le pire de ces choses : est resté ce qui l'a pu. Cette arithmétique m'épargne de m'étonner de vieillir.
VALÉRY, Une Soirée avec Monsieur Teste, 1895, p. 15.
7. ... Si le langage avait premièrement pour objet de décrire les choses, l'art de persuader serait une sorte d'arithmétique; car les choses sont de constantes et fidèles redresseuses. Aussi l'on voit que les œuvres de la technique muette sont des merveilles en tous les temps; tels l'arc, le moulin, la voile. Mais dès que deux hommes parlent, les choses sont oubliées.
ALAIN, Propos, 1929, p. 829.
Rem. On rencontre dans la docum. un néol. d'aut. arithmétisme, subst. (1968, Jeux et sp., p. 72; du rad. de arithmétique, suff. -isme). Chez l'enfant, attrait pour le maniement des nombres, pour l'arithmétique; tendance à l'utiliser dans les jeux.
B.— Adj. Qui est relatif à l'arithmétique, qui est fondé sur la science des nombres. Calcul arithmétique, opération arithmétique, théorie arithmétique.
Au fig. :
8. Toute tragédie racinienne ou plutôt la tragédie racinienne se présente toujours comme ayant une trame arithmétique. Et pour faire une tragédie par an, nouvelle, la même, pour renouveler sa même perpétuelle tragédie, son même chef d'œuvre, Racine est forcé, Racine en est réduit à faire varier arithmétiquement les données, les conditions arithmétiques de cette trame arithmétique, le nombre et la situation, les situations réciproques (arithmétiques et comme géométriques) de ses personnages, de ses passionnels.
PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, 1910, p. 784.
Moyenne arithmétique. Rapport de la somme de plusieurs termes au nombre de ces termes. Progression arithmétique. Suite monotone de nombres dans laquelle la différence en valeur absolue entre deux termes consécutifs (raison) est constante.
Machine arithmétique de Pascal. Machine imaginée par Pascal, permettant d'effectuer les principales opérations de l'arithmétique :
9. Cette manière d'écrire, ainsi réduite à un trait et comme à un tic, pourrait presque s'apprendre à un automate perfectionné : on ferait une machine à rhétorique, comme Pascal a fait une machine arithmétique.
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 81.
En partic.
1. MUS. Division arithmétique :
10. « Les musiciens du 16e s. divisaient l'octave en deux portions inégales par la quinte et par la quarte. La première s'appelait : division harmonique et constituait le mode authentique; la deuxième s'appelait : division arithmétique et constituait le mode plagal. »
BACH.-DEZ. 1882.
2. PSYCHOL. Manie arithmétique. Arithmomanie :
11. (...) la manie arithmétique amène le sujet à répéter sa formule un nombre de fois déterminé.
P. JANET, Les Obsessions et la psychasthénie, t. 1, 1903, p. 144.
PRONONC. ET ORTH. :[]. FÉR. 1768 signale que : ,,ceux qui se mettent peu en peine de l'étymologie écrivent ce mot et les dérivés sans h`` et FÉR. Crit. t. 1 1787 rappelle que ,,Richelet écrit ce mot sans h, Aritmétique`` (cf. aussi pour les autres mots de la famille).
ÉTYMOL. ET HIST.
A.— Subst. 1. ca 1150 arimetique (Thèbes, DELB. Rec. ds DG [sans attest.]); 1164 arimetique « science des nombres, du calcul » (ici, personnification) (CHR. DE TROYES, Erec et Enide, éd. W. Foerster, 6757 ds T.-L. : Et la seconde [fée] mist sa painne An arimetique portreire, Si se pena mout de bien feire, Si com ele nonbre par sans Les jorz et les ores del tans, Et l'eve de mer gote a gote, Et puis après l'arainne tote Et les estoiles tire a tire — Bien an set la verité dire — Et quantes fuelles an bois a : Onques nonbres ne l'an boisa, Ne ja n'an mantira de rien, Quant ele i viaut antandre bien; Teus est li sans d'arimetique); 1265 arismetique (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Chabaille, 6 ds T.-L.); tito ds Rose, v. 6.663 (éd. Lecoy). Contrairement à Romania, infra; 1529 darithmetique (G. TORY, Champ fleury, 12r ds Romania, t. 51, p. 35); 2. 1866 (Lar. 19e : Arithmétique. Livre qui contient les principes de l'arithmétique).
B.— Adj. 1370 arismetique proportion (ORESME, Eth., B.N. 204, f° 374d ds GDF. Compl. : Entre .x. et .ii. le moien est .vi. selon arismetique proportion).
Empr. au lat. arithmetica, ae (PLINE, Nat., 35, 76 ds TLL s.v., 589, 53) ou arithmetice, es (VITRUVE, 1, 1, 4, ibid., 589, 53); subst. neutre plur. arithmetica, -orum (CICÉRON, Att., 14, 12, 3, ibid., 589, 60).
STAT. — Fréq. abs. littér. :369. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 593, b) 508; XXe s. : a) 586, b) 438.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BOUILLET 1859. — Comm. t. 1 1837. — CRIQUI 1967 →. — DAM.-PICH. Gloss 1949. — Électron. 1959. — Électron. 1963-64. — FROMH.-KING 1968. — GALIANA Déc. sc. 1968. — GOBLOT 1920. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 13, 77. — JOSSIER 1881. — LAL. 1968. — LAURENT (P.) Contribution à l'hist. du lex. fr. Romania. 1925, t. 51, p. 35. — LHOSTE-PÈPE 1964. — ROMEUF t. 1 1956. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 32. — TIMM. 1892. — UV.-CHAPMAN 1956.

1. arithmétique [aʀitmetik] adj.
ÉTYM. 1370, arismétique; lat. arithmeticus, du grec.
1 Qui est relatif à l'arithmétique, qui est fondé sur la science des nombres rationnels. || Calcul arithmétique. || Opération arithmétique. || Appareil, instrument, machine arithmétique. Arithmographe, arithmomètre, compteur.
Rapport arithmétique de deux quantités, différence entre ces deux quantités. || Moyenne arithmétique : rapport de la somme de plusieurs termes au nombre de ces termes. || Proportion arithmétique : égalité de deux rapports arithmétiques. || Progression arithmétique (par oppos. à progression géométrique), celle où la différence entre les termes consécutifs est constante (2, 4, 6, 8, 10, etc.).
2 Fam. || C'est arithmétique : c'est prouvé par les nombres; par ext., c'est logique. Mathématique.
DÉR. Arithmétiquement.
————————
2. arithmétique [aʀitmetik] n. f.
ÉTYM. V. 1150, arimetique; lat. arithmetica, du grec arithmêtikê « science des nombres », de arithmos « nombre ».
1 Partie de la mathématique qui étudie les propriétés et les relations élémentaires sur les ensembles des entiers (naturels et relatifs) et des nombres rationnels.Pratique des calculs relatifs à cette science. Algorithme, calcul, opération. || Arithmétique supérieure ou théorie des nombres, relative à des ensembles plus généraux et faisant appel aux autres branches de la mathématique (théorie des groupes, géométrie algébrique, analyse).
Cour. Arithmétique élémentaire, art de calculer. Calcul. || Être meilleur en arithmétique qu'en algèbre.
1 On devait souligner beaucoup de mots, fignoler les majuscules, répartir exactement les opérations d'arithmétique dans la demi-page de gauche, en face de la solution, et l'on comptait une demi-faute pour toute virgule oubliée.
Raymond Abellio, Ma dernière mémoire, t. I, p. 119.
Par compar. Manière de calculer, d'estimer qqch.
2 Je crois que deux et deux sont quatre…
— (…) Votre religion, à ce que je vois, est donc l'arithmétique.
Molière, Dom Juan, III, 1.
3 Le point de vue qui rallie aujourd'hui tous les suffrages, que mieux vaudrait sacrifier le musée du Vatican, mettre le feu au Louvre, si cela pouvait sauver la vie à des millions d'enfants en bas âge, voilà de ces arithmétiques insolubles telles qu'en produit cette frénésie de se reproduire; mouchez-vous donc, tas de salauds !
P. Klossowski, la Révocation de l'Édit de Nantes, p. 88.
tableau Noms de sciences et d'activités à caractère scientifique.
2 Livre qui traite de l'arithmétique élémentaire. || Acheter une arithmétique.
DÉR. Arithméticien.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arithmetique — Arithmétique L arithmétique est une branche des mathématiques qui comprend la partie de la théorie des nombres qui utilise des méthodes de la géométrie algébrique et de la théorie des groupes. On l appelle plus généralement la « science des… …   Wikipédia en Français

  • arithmétique — 1. (a ri tmé ti k ) s. f. Science des nombres ; art de calculer. •   Il s étoit rencontré avec M. Leibnitz, car les preuves de la rencontre ont été bien faites, sur l idée singulière d une arithmétique qui n auroit que deux chiffres, au lieu que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • arithmetique — ARITHMETIQUE. sub. f. Science des Nombres. Art de calculer. Arithmétique spéculative. Arithmétique pratique. Les quatre premières règles de l Arithmétique. Vous trouverez en bonne Arithmétique, etc.Arithmétique. adj. des 2 genres. Qui est fondé… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • arithmetique — Arithmetique, Est la science de conter et nombrer, Arithmetica arithmeticae, Arithmetice et arithmetices …   Thresor de la langue françoyse

  • Arithmétique — L arithmétique est une branche des mathématiques qui comprend la partie de la théorie des nombres qui utilise des méthodes de la géométrie algébrique et de la théorie des groupes. On l appelle plus généralement la « science des… …   Wikipédia en Français

  • arithmetique — I. ARITHMETIQUE. s. f. Science des nombres. Art de calculer. L Arithmetique pratique pour calculer & supputer. les quatre premieres regles de l Arithmetique. vous trouverez en bonne Arithmetique que &c. II. Arithmetique. adj. de tout genre. Qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ARITHMÉTIQUE — adj. des deux genres Qui est fondé sur les nombres, sur les quantités ; qui est selon les règles de l arithmétique. Calcul arithmétique. Proposition arithmétique.   Rapport arithmétique de deux quantités, La différence de ces deux quantités.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ARITHMÉTIQUE — adj. des deux genres Qui est fondé sur les nombres, sur les quantités; qui est selon les règles de l’arithmétique. Calcul arithmétique. Proposition arithmétique. Rapport arithmétique de deux quantités, La différence de ces deux quantités.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ARITHMÉTIQUE — s. f. Science des nombres, art de calculer. Arithmétique spéculative. Arithmétique pratique. Arithmétique décimale. Les quatre premières règles de l arithmétique. Vous trouverez, en bonne arithmétique, etc …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • arithmétique — adj. aritmétiko, a, e (Albanais.001, Houches). nf. aritmétika (Albanais.001, Houches), kalkulo <calcul> (001) ; (la) chifra <(la) chiffre> (Thônes), (la) stèfra (Albertville), R. /// Fruits …   Dictionnaire Français-Savoyard